10 avantages cachés du Botox qui pourraient vous choquer

par Aude

Le Botox n’est pas seulement un remède fabuleux pour obtenir une peau d’apparence plus jeune. Au contraire, ses avantages vont bien plus loin que cela. Étant donné que la demande a augmenté de 797% depuis 2000, il n’est pas étonnant que notre fascination pour ce médicament miracle continue de croître.

Alors, à la lumière de cela, plongeons dans les nombreux avantages du Botox.

1. Conditions oculaires

Le Botox est utilisé pour traiter plusieurs affections oculaires. Fait intéressant, les médecins utilisent souvent des injections de Botox pour traiter des problèmes tels que le strabisme et le blépharospasme.

Le strabisme est un défaut d’alignement des yeux et est plus communément appelé «yeux croisés». Une anomalie du contrôle neuromusculaire provoque cette affliction qui impacte le mouvement de nos yeux. Le blépharospasme est une condition qui force les paupières à se fermer. Vous connaissez peut-être mieux cela sous le nom de «clignement rapide des yeux». Le Botox aide les deux conditions!

2. Transpiration excessive

Il est fascinant que les avantages du Botox s’étendent au traitement de ceux qui souffrent de transpiration excessive. Il a été prouvé que le Botox inhibe les glandes sudoripares et étouffe ainsi la production de sueur.

Le nom propre de cette condition médicale est l’hyperhidrose axillaire primaire. Les médecins ont commencé à remarquer que les patients qui recevaient du Botox étaient moins transpirants et en 2004, il a été approuvé comme médicament réduisant la transpiration.

3. Traitement de la vessie hyperactive

La Food and Drug Administration (FDA) a également donné au Botox le drapeau vert pour le traitement des patients souffrant d’une vessie hyperactive. Les adultes de plus de 18 ans peuvent se faire administrer du Botox comme forme de traitement.

Cependant, le Botox est généralement le dernier recours. D’autres formes de médicaments sont prises et testées avant de prescrire du Botox. Cela peut être invoqué si rien d’autre ne fonctionne ou si le patient est incapable de prendre les différents types de traitement. Les symptômes de ces conditions comprennent généralement un fort besoin d’uriner, un besoin fréquent d’uriner et des accidents de fuite ou d’humidification.

Cette étude est un bon indicateur de l’utilité du Botox – environ 70% des femmes qui ont souffert d’une vessie hyperactive et ont reçu du Botox sont passées de fuites cinq fois par jour à seulement trois!

4. Problèmes liés au sexe

Bien que cela n’ait pas encore été approuvé par la FDA, Allergan dit que le Botox aide plusieurs problèmes liés au sexe. Cela comprend les femmes souffrant de relations sexuelles douloureuses. Ceci est courant chez ceux qui souffrent de spasmes du plancher pelvien ou de contractions vaginales.

Les hommes pourraient également bénéficier du Botox, en particulier ceux qui souffrent d’éjaculation précoce. Cela nécessiterait d’injecter du Botox directement dans le pénis afin de détendre le muscle, ce qui retarderait l’éjaculation.

De plus, le Botox fait actuellement partie d’un essai clinique visant à évaluer s’il constituera un bon traitement pour la dysfonction érectile (DE).

5. Soulagement de la migraine

En 2010, le Botox a été approuvé par la FDA comme traitement pour les personnes souffrant de migraines chroniques.

12 ans avant l’approbation du Botox, un chirurgien plasticien a remarqué que les patients recevant du Botox étaient moins susceptibles de souffrir de maux de tête. C’est cette observation qui a déclenché d’autres recherches dans ce domaine qui ont abouti au médicament que nous avons aujourd’hui.

Le traitement est le suivant: 31 injections dans différentes zones. Les effets sont censés durer trois mois, après cette période, des injections supplémentaires peuvent être nécessaires.

6. Rythme cardiaque anormal

À l’heure actuelle, des recherches sont en cours concernant la relation entre le Botox et les battements cardiaques irréguliers. Ils essaient de déterminer si le Botox fonctionne comme un traitement efficace pour prévenir les rythmes cardiaques anormaux après une chirurgie à cœur ouvert.

7. Maladie mentale

Les premiers essais cliniques indiquent que le Botox pourrait soulager les symptômes généralement associés à la dépression. L’administration du Botox fonctionne sur «l’hypothèse de la rétroaction faciale». Cette théorie suppose que nos expressions faciales influencent nos humeurs.

En 2014, une étude portant sur 74 patients souffrant de troubles dépressifs majeurs a montré que 52% de ceux qui avaient reçu du Botox ressentaient une diminution des symptômes de leur dépression. Alors que seulement 15% ayant reçu un placebo ont déclaré avoir une réponse similaire.

D’autres essais sont en cours pour examiner cela plus en détail. Espérons que nous verrons bientôt une conclusion définitive quant à savoir si les avantages du Botox s’étendent au domaine de la maladie mentale.

8. Mains froides

Les médecins de la Cold Hand Clinic de l’Université de Chicago administrent du Botox pour traiter les patients souffrant de mains extrêmement froides. Le traitement nécessite que le Botox soit injecté directement dans la main. Cela détend les muscles qui entourent les vaisseaux sanguins resserrés (ce qui est la cause de la mauvaise circulation et donc de la froideur).

Lorsque les vaisseaux se détendent et se dilatent, le sang peut circuler entre les mains et le bout des doigts. Cela se traduit par des mains plus chaudes. Ce traitement peut apporter un soulagement jusqu’à trois mois.

9. Cicatrices causées par une fente des lèvres (chez les bébés)

À l’heure actuelle, cela n’a pas été approuvé par la FDA, cependant, il y a beaucoup de science pour soutenir cette logique. En moyenne, 4440 bébés naissent chaque année avec une fente labiale. La plupart subissent une intervention chirurgicale pour rectifier cette condition.

Certains médecins ont essayé d’injecter des cicatrices aux bébés avec du Botox dans le but de maintenir les muscles immobiles, leur donnant ainsi une meilleure chance de guérison, et dans de nombreux cas, cela a fonctionné.

10. Spasmes du cou

Avant que le Botox ne devienne populaire dans le domaine de la chirurgie plastique, il était utilisé pour traiter les spasmes du cou. Une étude menée en 2004 a souligné que le Botox réduisait considérablement la douleur des personnes souffrant de douleurs chroniques au cou résultant de la dystonie cervicale (MC). Le Botox a été injecté dans les muscles nécessaires et a par conséquent bloqué les signaux qui provoquaient un resserrement musculaire douloureux.

Leave a Comment